29/11/2006

Le lendemain de la veille

Hier soir, je suis allée à Anvers pour écouter le concert de Placebo. Si je m’écoute et que je suis honnête, mon constat est « bof ». Le concert en lui-même était bien mais j’ai de plus en plus de mal avec ce type de salle et tout ce déploiement d'artillerie. J’aime les rencontres, j’aime danser, j’aime m’amuser mais je trouve que le Sportspaleis ne se prête pas à ça. Je me moque pas mal des effets visuels (que je n’ai pas trouvés terribles), je viens pour la musique et pour l’ambiance. Mouais…

A tout prendre, je préfère de loin de loin les concerts donnés au Botanique qui restent à dimension humaine et où l’on peut sentir une proximité avec les artistes. A chacun son truc, me direz-vous…  Oui, tous les goûts sont dans la nature…

Cela n’empêche que je continue à aimer Placebo et particulièrement leurs chansons lentes qui sont pour moi de vraies merveilles.

Aujourd’hui est un autre jour. Il y aura des rencontres plus réussies.

 

It takes the pain away
that could not make you stay
it's way to broke to fix
no glue, no bag of tricks

Lay me down, the lie will unfurl
lay me down to crawl.

Your smile would make me sneeze
when we were Siamese
Amazing grace in here
I'd pay to have you near.

Lay me down, the lie will unfurl
lay me down to crawl.

Don't go and lose your face
at some stranger's place
and don't forget to breathe
and pay before you leave

Lay me down, the lie will unfurl
lay me down to crawl.
Lay me down, the lie will unfurl
lay me down to crawl.

Placebo, The Crawl

10:17 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Les grandes salles En général, les grandes salles ne sont pas propices à la proximité avec les artistes. Cependant, certains parviennent à créer la proximité dans de grandes salles, comme Garou l'a fait à Forest dernièrement.
Quant à Placebo, je ne connais pas leur répertoire. J'ai entendu "A song to say goodbye" et "The bitter end", et probablement l'une ou l'autre de leurs chansons, mais si je ne me souviens pas des titres, c'est qu'elles ne m'ont pas marquée. Brian Molko, quant à lui, a fait un duo avec Indochine sur "Pink water" aussi bien sur la version franco-anglaise que sur la version tout en anglais, qui est la plage cachée de l'album "Alice & June" (il faut attendre un peu plus de 5 minutes avant d'entendre la chanson qui, mais ce n'est que mon avis, est plus belle dans la version franco-anglaise).
Je te souhaite une très bonne journée. A bientôt

Écrit par : Kardream | 29/11/2006

. Salut,

C'est vrai que j'ai vu plusieurs fois Placebo lors des festivals d'été. Je ne vais pas dire que ce fut mauvais mais à chaque fois il me semble qu'il manque un petit quelque chose pour dire que leur prestation est réussie.

Écrit par : SwansonG | 29/11/2006

Un de mes groupes préférés et je les ai manquééééééééééééééé !

Écrit par : Nola | 29/11/2006

Je hais les grandes salles La salle devient, sans doute à cause de mon âge canonique aussi, un des critères essentiels de décision pour aller ou pas à un concert. En 2003, par exemple, à F-N, le niveau sonore (et sans doute surtout une balance ratée) de Ben Harper m'a rendu physiquement malade. J'ai décidé de ne plus y aller, quel que soit l'affiche. Décision identique prise depuis les 70's pour le Sportpaleis (les Stones et Mick Jagger réduits à la taille d'un confetti avec un son excécrable). L'AB m'a beaucoup déçu ces derniers temps pour d'autres raisons. Et je ne mettrai non plus jamais un pied dans un stade pour un concert, même pour Neil Young... c'est dire. La musique n'en est plus quand elle est réduite à l'état de pur produit industriel. Je partage donc largement ton avis sur les lieux de concert.
;-)

Écrit par : Tempus Fugit | 29/11/2006

Les commentaires sont fermés.