05/12/2006

 

Pleine lune, ce soir... Ceci explique peut-être pourquoi mon sommeil est plus troublé que d'ordinaire. Et quand je ne dors pas, je me chante certaines chansons pour me calmer et pour me bercer. Cette nuit, deux poèmes sont venus à mon esprit. Le premier est de Prévert, le second de Verlaine. Avec la fatigue, le mélange des deux poèmes était assez surprenant et je serais incapable de restituer le texte assez surréaliste que cela donnait. J'entendais la voix de Léo Ferré sur l'un d'eux. C'était doux et triste mais c'était surtout tellement beau...

Nuit, je t'aime. Tu rends possible des choses qui ne le seraient pas le jour par manque de disponibilité cérébrale.

 

Les enfants qui s'aiment s'embrassent debout
Contre les portes de la nuit
Et les passants qui passent les désignent du doigt
Mais les enfants qui s'aiment
Ne sont là pour personne
Et c'est seulement leur ombre
Qui tremble dans la nuit
Excitant la rage des passants
Leur rage, leur mépris, leurs rires et leur envie
Les enfants qui s'aiment ne sont là pour personne
Ils sont ailleurs bien plus loin que la nuit
Bien plus haut que le jour
Dans l'éblouissante clarté de leur premier amour

Jacques Prévert

 

Ô triste, triste était mon âme
À cause, à cause d’une femme.
 
Je ne me suis pas consolé
Bien que mon cœur s’en soit allé,

 
Bien que mon cœur, bien que mon âme
Eussent fui loin de cette femme.
 
Je ne me suis pas consolé
Bien que mon cœur s’en soit allé.
 
Et mon cœur, mon cœur trop sensible
Dit à mon âme : Est-il possible,
 
Est-il possible, — le fût-il, —
Ce fier exil, ce triste exil ?

 
Mon âme dit à mon cœur : Sais-je
Moi-même que nous veut ce piège
 
D’être présents bien qu’exilés,
Encore que loin en allés ?

Paul Verlaine

10:35 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

. Mon contrat d'intérim chez Electrabel ayant pris fin 3 semaines plus tôt que prévu, je vais avoir le temps de venir régulièrement te rendre une petite visite virtuelle.
A bientôt
Bisous

Écrit par : Vincent | 05/12/2006

jolis textes .

Écrit par : crayat | 05/12/2006

Hé bé... Prévert...Verlaine...Ferré... quelle nuit !
:-)

Écrit par : Tempus Fugit | 05/12/2006

tout simplement ... magnifique !

Écrit par : David | 08/12/2006

Les commentaires sont fermés.