29/03/2007

 

Les yeux rivés sur la tour de contrôle

Je rêve qu’un ovni écorche mon ciel,

que ma mère dise un jour « Merde ! »,

Que les minutes comptent 70 secondes.

 

Je m’évapore afin de mieux me concentrer

Dans les recoins obscurs de ma conscience

Et j’espère pouvoir en déloger ces impuretés

Qui me font appréhender les fins de moi.

 

Je souris sans escale, en contrepoids

A la couleur ecchymose de mes yeux.

Je souris pour travestir les traces

D’une mémoire qui aspire à se déchirer.

16:51 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.