24/04/2007

 

Quel bonheur de dormir 9h quand la moyenne de sommeil des deux dernières semaines s’élève à 4h… Cela provoque un tas de sensations douillettes et moelleuses, le lit devient un refuge, un ventre dans lequel se perdre avant de renaître tournesol.

 

9h à s’amnésier pour y voir plus clair. 9h à se laver tranquillement les nerfs.

Se coucher et sentir toutes les tensions dorsales sauter les unes après les autres comme les boutons de mes chemisiers depuis que mes seins ont décidé de ressembler à des seins.

Se sentir devenir tendre et fondante comme un loukoum.

Savoir qu’enfin on va retrouver un peu de souffle, un peu de sérénité, un peu de réserve pour tous les imprévus qui pleuvent en ces jours de soleil.

Se réveiller heureuse de constater qu’enfin je suis arrivée à passer une bonne nuit.

Quelle joie indescriptible !

 

Ce soir, c’est décidé, je recommence.

11:48 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

petit loukoum ne doit jamais devenir dur...

Écrit par : Milady | 24/04/2007

Les commentaires sont fermés.